L’éducation à la sécurité routière au collège

dimanche 30 novembre 2008
par  Alexis BIZARD (Webmestre)
popularité : 5%

L’éducation à la sécurité routière au collège

 

36% des personnes tuées de 0 à 14 ans sont des piétons ou des cyclistes.
Les 15-24 ans représentent 13% de la population mais 28% des personnes tuées sur la route.

Pour prévenir et réduire les accidents, la période de la scolarité au collège représente un moment privilégié. Inscrite dans un continuum éducatif, l’éducation à la sécurité routière s’effectue au collège sous la forme d’un enseignement obligatoire, transdisciplinaire, intégré dans les horaires et les programmes.
Egalement insérées dans la vie scolaire, des actions de sécurité routière peuvent être organisées en collège et en lycée dans le cadre des comités d’éducation à la santé et à la citoyenneté, dispositifs obligatoires destinés à organiser la prévention des conduites à risques.

 

La préparation des attestations scolaires de sécurité routière

Les élèves entrant en classe de 6e ont acquis à l’école primaire des connaissances et des comportements validés par l’attestation de première éducation à la route (APER).
Au collège, l’éducation à la sécurité routière est finalisée par la préparation des deux attestations scolaires de sécurité routière (ASSR) de niveaux 1 et 2 et par l’attestation d’éducation à la route (AER).

Tout élève, quel que soit son lieu de scolarisation, doit avoir passé :

  • l’ASSR de 1er niveau le jour où il atteint ses 14 ans, âge à partir duquel il est possible de conduire un cyclomoteur. L’ASSR 1 et une formation pratique de cinq heures constituent le BSR, obligatoire pour conduire un cyclomoteur en l’absence de permis.
  • l’ASSR de 2nd niveau le jour où il atteint ses 16 ans, âge à partir duquel il peut commencer l’apprentissage à la conduite accompagnée d’un véhicule à moteur. L’ASSR 2 est obligatoire pour s’inscrire à l’épreuve théorique du permis de conduire. Comme l’ASSR 1, l’ASSR 2 peut aussi avec une formation pratique de cinq heures constituer le BSR, obligatoire pour conduire un cyclomoteur en l’absence de permis.

Ces attestations sont obligatoires pour toutes les personnes nées à compter du 1er janvier 1988 qui souhaitent conduire.
Les jeunes qui n’ont pu passer ou obtenir l’une ou l’autre de ces attestations en milieu scolaire peuvent passer depuis 2004 une attestation de sécurité routière (ASR) dans les GRETA et dans les CFA.
Une attestation d’éducation à la route (AER) valide les connaissances des personnes présentant une déficience visuelle ne leur permettant pas, en raison de leur handicap, de se présenter aux épreuves des attestations scolaires de sécurité routière ou de l’attestation de sécurité routière.